Accueil


Beauquis, Aimé
1851 à 1891
Église Catholique
Bénin

Aimé Beauquis (ou Bauquis) était savoyard né à Annecy-le-Vieux le 27 décembre 1851. Il fit toutes ses études dans les petits et grands séminaires de son diocèse. Il fut ordonné prêtre en 1877. Il fut successivement vicaire à Cheveney, Abondance, et Tallinges. Le 28 juillet 1884, il entrait au Grand Séminaire des Missions Africaines à Lyon. C'est lui qui imprima sur pierre le fameux dictionnaire Yoruba du Père Baudin. Il fit son serment en juillet 1885 et en octobre suivant il partait pour la Préfecture Apostolique du Dahomey. En 1886, il est désigné pour accompagner le Père Moran pour la fondation d'Atakpamé. Ils sont tous les deux victimes des féticheurs. Ils échappent touts les deux au premier empoisonnement. Mais au second le père Moran meurt et le P. Beauquis est transporté sans connaissance en hamac jusqu'au Mono. Placé dans une pirogue, il parvint plus mort que vif à la mission d'Agoué. Il eut une longue convalescence. Il rentra à Lyon et suivit un régime lacté qui le remit sur pied. Il termina sa convalescence en notre maison de Nice. Le 10 août 1889, il repartit de Marseille pour le Vicariat Apostolique de la Côte du Bénin (Lagos). Il travailla d'abord à Abéokuta puis vint à Tocpo où il fut emporté par la fièvre le 17 avril 1891.

N. Douau S.M.A.


Cet article, réimprîmé ici avec permission, est tiré d'Hommes et Destins: Dictionnaire biographique d'Outre-Mer, tome 9, publié en 1977 par l'Académie des Sciences d'Outre-Mer (15, rue la Pérouse, 75116 Paris, France). Tous droits réservés.




Accueil