Accueil


Bakwa, Lolema Zacharie
De 1948 à 1995
Église du Christ au Congo
République Démocratique du Congo

Zacharie Bakwa Lolema est né à Lyefe, territoire de Bongandanga, dans la province de l'Équateur, en 1948. Il fut baptisé dans son territoire natal dans une mission évangélique de la Lulonga (CADELU). Bakwa eut un parcours scolaire satisfaisant qu'il débuta à Bongandanga, pour ses études primaires, et qu'il poursuivit à Bokinga, où il acheva son cycle secondaire.

Dévoué et soucieux de servir sa communauté, Bakwa reçut un titre de gradué en français-linguistique à l'Université Pédagogique Nationale de Kinshasa, puis une licence en théologie de l'Université Protestante au Congo (U.P.C). Il était doté de capacités morales, intellectuelles, et spirituelles.

Bakwa exerça successivement des activités professorales à l'Institut Supérieur de Baringa, et dans plusieurs institutions d'enseignement de la province de l'Équateur. Il fut préfet des études à l'Institut Molende de Bongandanga. Il assuma aussi pendant plusieurs années la fonction de coordinateur des écoles protestantes de la CADELU.

Par sa vocation pastorale, Bakwa exerça le ministère d'évangéliste communautaire de la CADELU, mission délicate qu'il assuma avec autant de dévouement que de droiture. Pendant sa carrière, Bakwa s'est distingué par une conduite marquée par une vie de sainteté quand on considère ses prestations apostoliques et ses relations humaines.

Bakwa, apôtre de la sainteté, de la bonté et de la persévérance, a prêché la franchise comme mode de vie dans sa communauté. Toutefois, cela ne lui a pas valu l'approbation de tous.

Bakwa exerça un ministère brillant mais très court, poussé par l'esprit de bien faire. Malheureusement, son ministère s'acheva brusquement alors que la communauté attendait de lui de grandes innovations. Élu et promu à la tête du ministère d'évangélisation de la CADELU, Bakwa succomba contre toute attente le 8 décembre 1995 à Nairobi, au Kenya. Sa dépouille fut rapatriée à Lyefe, son village natal, où il fut inhumé.

L'héritage que Bakwa a légué à sa communauté ecclésiastique se découvre dans ses prédications et les paroles qu'il n'arrêtait de répéter à ses administrés, à savoir: "Nasopami lokola mbeka na solo kitoko na mosala na Nkolo Yesu" (Je me suis consacré comme sacrifice de bonne odeur pour le service du Seigneur Jésus).

Zacharie Bakwa reste un modèle de croyant et de serviteur de Dieu à la CADELU pour son franc parler, son dévouement au service de Dieu et pour sa bonté envers ses administrés.

Efumo Litutuma Jean-Claude


Source:

Bokombe Imboko, pasteur surveillant de la CADELU /Limete, interview, le 7 juin 2007.


Cet article, reçu en 2008, est le produit des recherches d'Efumo Litutuma Jean Claude, étudiant en missiologie au Centre Universitaire de Missiologie à Kinshasa-R.D. du Congo sous la direction du Rév. Fohle Lygunda, coordinateur francophone du DIBICA.




Accueil