Accueil


Ang'apoza Etsea Kila Raphaël
de 1935 à 2002
Communauté Evangélique au Centre de l'Afrique (C.E.C.A-20)
République Démocratique du Congo

Etsea est né à Kerekere (Aru), dans la partie nord est de la République Démocratique du Congo. Son père s'appelait Auta et sa mère Ayako. Ang'apoza, qui veut dire "qui échappe toujours au mal qu'on lui souhaite" en langue kaliko, est un nom de bénédiction. Etsea veut dire "quelqu'un qu'on calomnie" et Kila veut dire "un petit acte qu'on fait se révèle toujours." Raphaël est le nom qu'il reçut lors de son baptême.

Selon la coûtume du milieu, lorsqu'un enfant naît, les sages femmes coupent le cordon ombilical et l'enterrent à côté d'un pilier qui soutient une maison ou une paillote. Lorsqu'on veut laver le bébé, on doit le faire à l'endroit où le cordon ombilical a été enterré. Cette cérémonie dure quatre jours pour un garçon et trois jours pour une fille. Pendant cette période, la mère de l'enfant doit demeurer dans la maison, elle ne sort que pour laver l'enfant à l'endroit fixe. Le lendemain du dernier jour, à l'aube, les vieux du villages viennent frapper à la porte et la mère leur dicte alors le nom de son nouvel enfant. Ce nom doit lui être donné préalablement par un vieux de la famille. Finalement, elle va ouvrir la porte et désormais elle est libre de reprendre ses activités quotidiennes.

Etsea crut en Jesus en 1949 à Adja et reçut le baptême en 1959.

Etsea termina l'école primaire à Aungba, puis il reçut le brevet d'instituteurs à l'école des moniteurs à Aungba en 1961. En 1968, il obtint son diplôme d'état en pédagogie générale. En 1981, il obtint une maîtrise en théologie à Vaux-sur-Seine (France). De 1958 à 1973, il travailla en tant qu'enseignant, directeur d'école, inspecteur, chef du personnel à la coordination des écoles de son église et enfin, comptable à la même coordination.

Il était marié à la maman Nyakuru Obiro. Ensemble ils ont eu six enfants dont trois garçons et trois filles.

Après les études théologiques, il fut ordonné prêtre le 3 juin 1984 à Bunia. De 1973 à 2002, il assuma les fonctions de président communautaire et représentant légal de son église, la Communauté Evangélique au Centre de l'Afrique (C.E.C.A.-20). De 1988 à 2002, il fut également président sous-régional de l'Eglise du Christ au Congo en Ituri.

Etsea est reconnu pour son humilité dans le ministère, son endurance et sa compétence dans l'exercice de ses fonctions. Il faisait de nombreux voyages à l'étranger et s'est créé beaucoup d'amis à travers le monde.

Il fut assassiné le 16 janvier 2002, en Ouganda, par des bandits à main armée pendant qu'il était en route pour une mission de service en Europe et aux Etats-Unis d'Amérique. Il est enterré à côté du bureau administratif de son église à Bunia.

Philippe Mukunda Bonga



Sources:

1. Lalima Tagamile Dulembe, collègue de service d'Etsea, interview en 2003 à Bunia.
2. Obonya, petit-frère d'Etsea, interview en 2003 à Bunia.
3. Lomago Kali, secrétaire administratif de la C.E.C.A.-20, interview en 2003 à Bunia.


Cet article, reçu en 2003, est le produit des recherches de Philippe Mukunda Bonga, étudiant en théologie sous la direction du Révérend Yossa Way. Ce dernier est professeur de théologie et coordinateur de liaison du DIBICA à l'Institut Supérieur Théologique Anglican (Bunia, Rép. Dém. du Congo) ainsi que récipiendaire de la bourse du Projet Luc en 2001.


Accueil