Accueil


Kyuma Zakayo
De 1939 à 1998
Eglise Anglicane du Congo
République Démocratique du Congo

Le père de Kyuma, qui était congolais, partit en Ouganda en 1935, fuyant les dures conditions de vie imposées aux congolais par les colons belges. Kyuma, connu surtout sous le nom de "Mzee Kyuma," naquit en Ouganda en 1939. Son père mourut en Ouganda en 1940 quand il était encore tout petit. Le terme Mzee, qui veut dire "vieux" en kiswahili, est utilisé pour désigner une personne très âgée ou une personne à qui l'on doit un respect spécial comme, par exemple, un employeur.

Kyuma fit seulement l'école primaire à Bwera (Ouganda) à partir de 1948. Ce fut à cette école qu'il crut en Jésus et fut ensuite baptisé dans l'église anglicane sous le nom de Zakayo (Zachée).

En 1955 il quitta l'Ouganda pour rejoindre son grand frère Yonasani à Butembo (Congo). Ne trouvant pas d'église anglicane dans la région, Kyuma devint membre de l'une des églises protestantes de Butembo, la Communauté Baptiste au Kivu (CKB).

En 1971, Mr. Munzenda Musubaho, qui était évangéliste de l'église anglicane à Beni, se rendit à Butembo pour étudier la possibilité d'y établir une église anglicane. Son projet fut concrétisé par l'envoi, en 1972, d'un catéchiste du nom de Lukambula. A cette époque-là l'esprit de division était très fort parmi les confessions chrétiennes qui oeuvraient chacune pour la survie de leurs églises. Elles essayaient de gagner de nouveaux membres en provenance, soit du monde païen, soit des autres églises chrétiennes.

Arrivé à Butembo, Lukambula rencontra deux anciens anglicans: Kyuma venant de l'Ouganda et Mr. Obadia de Boga. Les trois hommes et leurs familles respectives commencèrent à se réunir dans la maison d'Obadia. Ce fut le début de l'église anglicane à Butembo. Petit à petit, ils gagnèrent d'autres membres. En 1973, avec un petit nombre de paroissiens, ils construisirent une chapelle de 30 tôles-des tôles données par l'évêque du diocèse de Boga, Mgr. Philip Ridsdale. En 1983, avec l'augmentation croissante du nombre d'adhérents, ils décidèrent de construire un autre bâtiment, plus grand et en matériaux durables. Kyuma, qui était commerçant et un pilier de l'église, cédait facilement ses véhicules pour le transport des pierres. Il dit: "L'Esprit de Dieu qui était en moi me poussait à donner mes véhicules au service de l'église."

Grâce à son effort et à la collaboration des autres, la construction fut achevée. C'est l'actuelle cathédrale St. André de Butembo. Outre le transport des matériaux de construction, Kyuma n'hésitait pas à céder ses véhicules pour d'autres services de l'église tels que le transport des délégués aux synodes de diocèse à Bukavu ou celui des évangélistes lors des campagnes d'évangélisation.

Avec son intérêt particulier pour l'évangélisation, Kyuma était l'un des chrétiens laïcs qui faisaient partie de l'équipe d'évangélisation. Avec son argent personnel, il avait acheté des terrains un peu partout pour construire de nouvelles églises. Il céda à l'église toutes les maisons qu'il avait achetées à Mutendero ainsi que son dispensaire privé qu'il y avait créé.

Au synode diocésain de Bukavu, en 1983, Kyuma fut l'un des délégués qui réclamèrent leur propre diocèse du Nord-Kivu. Comme conditions on leur demanda ce qui suit: (1) construire une maison en matériaux durables pour l'évêque, (2) lui acheter un véhicule et (3) verser son salaire d'une année à la banque. Kyuma et ses collègues acceptèrent volontier les conditions et apposèrent leurs signatures, au nom de tous les autres membres des églises anglicanes du Nord-Kivu.

Une fois revenus du synode, ils se mirent directement à sensibiliser les chrétiens pour les inciter à se mettre sérieusement au travail. Kyuma lui-même utilisait son véhicule pour visiter fréquemment les autres archidiaconés en vue de les encourager à travailler. Il s'agissait notamment des archidiaconés de Beni et de Watalinga.

Son effort fut couronné de succès. En effet, le 23 février 1992, le nouveau diocèse de Nord-Kivu fut inauguré, avec Mgr. Munzenda Musubaho comme premier évêque. Kyuma fut désigné "Mkuu ya Wakristo," c'est-à-dire président des laïcs au niveau du diocèse. En 1996, il fut honoré par le diocèse qui lui accorda le titre de chanoine,--un titre honorifique accordé aux membres fidèles dans la foi et considérés comme des modèles à suivre.

Kyuma mourut en 1998, laissant un grand vide aussi bien dans son église que dans sa famille.

Yossa Way



Bibliographie:

Kyuma Zakayo, interview enregistrée sur la cassette No NK03, le 16 juin 1998.
Muhindo Ise-Somo, ressortissant de Butembo et voisin de Kyuma, interview du 13 juillet 2001 à Bunia.




Cet article, reçu en 2002, est le produit des recherches du Révérend Yossa Way. Celui-ci est professeur de théologie à l'Institut Supérieur Théologique Anglican (Bunia, Rép. Dém. du Congo) et récipiendaire de la bourse du Projet Luc.




Accueil