Accueil


Joseph Mavungu Va Fwita
De 1920 à 2005
Église Christ et Compagnons (CHRISCO)
République Démocratique du Congo

Joseph Mavungu Va Fwita Savu était le premier directeur national du ministère du Campus pour Christ en République Démocratique du Congo.

Il naquit le 15 mai 1920 à Mbanza Vunda, territoire de Songololo, dans la province du Bas-Congo, en République Démocratique du Congo. C'était le cadet d'une famille de quatorze enfants dont les parents, Lutete Bavangadio Mpu-a-Nkatu et Lesa Ntalani-a-Nkanda, étaient de la tribu Mboma. De très petite taille, Mavungu était le seul parmi ses frères à survivre. Il vécut un cycle d'événements tragiques et dramatiques qui ont transformé sa vie en un incessant combat pour la survie. Ces nombreux défis qui ont caractérisé sa vie ont plutôt contribué à renforcer sa foi en Jésus qu'il connut dès son bas-âge. Il se maria à Marie Lukukula avec laquelle il eut neuf enfants dont six ont survécu.

Après ses études primaires et secondaires à Nsona Mpangu, Mavungu travailla dans le cabinet du gouverneur du Congo-Belge, Après l'indépendance du pays en 1960, il remettra à Joseph Kasa-Vubu, certains documents importants qu'il soutira du cabinet du gouverneur. Mavungu aurait pu profiter de cette position stratégique pour se lancer dans la politique. Cependant, ni cette position ni le privilège qui s'y rattachait ne l'emportèrent sur le but suprême de sa vie, celui de gagner des âmes pour Christ. Il confia sa vie au Seigneur et décida de se consacrer à lui. Ainsi il s'inscrivit à l'école des pasteurs et d'instituteurs (EPI) de Kimpese, dans la province du Bas-Congo, pour apprendre la théologie. Il en sortit pasteur en 1957.

Mavungu rendit des services fructueux dans le domaine de l'évangélisation. Il s'envola peu après, en 1961, pour les Etats-Unis d'Amérique pour faire des études théologiques à American Baptist Theological Seminary of the West at Covira en Californie. A son retour au pays en 1962, il oeuvra dans les différents centres missionnaires baptistes de la Communauté des Baptistes du Congo-Ouest (CBCO), notamment à Mbanza Mpangu, à Vanga, à Kikongo, et à Kinshasa. Il introduisit beaucoup d'innovations dans son travail malgré sa petite taille. Il inaugura un lieu de retraite sur la montagne de Minkelo au Bas-Congo où beaucoup d'actions de puissance divine continuent à se manifester. Aujourd'hui ce site reçoit beaucoup de gens qui y vont pour des retraites et Dieu continue à se manifester dans ce lieu.

En 1978, Mavungu se rendit à Nairobi, au Kenya, pour une formation en évangélisation au Centre de Formation de l'Ordre Suprême (CFOS) du Campus pour Christ. Revenu au pays, il fut désigné en 1979 directeur national de ce ministère en République Démocratique du Congo jusqu'en 1981. Il occupa aussi les fonctions de directeur régional du même ministère pour l'Afrique centrale jusqu'à sa retraite en 1982.

Cet humble serviteur de Dieu fut un instrument que le Seigneur a puissamment utilisé pour bâtir le ministère du Campus pour Christ en République Démocratique du Congo dans un contexte très difficile d'incompréhension parmi les dirigeants de ce ministère à cette époque. C'est grâce à lui que ce ministère prit de l'ampleur à travers tout le pays et en Afrique centrale.

Il visita près de soixante-dix pays au monde soit pour prêcher l'évangile, soit pour participer à des séminaires et des conférences sur l'évangélisation. Il collabora avec d'autres serviteurs de Dieu de grande renommée, tels que Bill Bright et Billy Graham, entre autres. Il anima une conférence à Fuller Theological Seminary--School of World Mission comme maître assistant en 1962.

Mavungu connut une vie spirituelle enrichissante sanctionnée par des œuvres merveilleuses de démonstration de la puissance de Dieu. Ces résultats provenaient de sa compréhension spirituelle profonde et très élevée des Écritures Saintes. Il confirmait l'affirmation de Paul selon laquelle " le royaume de Dieu ne consiste pas en parole, mais en puissance " (1 Corinthiens 4 v. 20). Par sa prière, sa femme qui était morte revint à la vie. L'incident eut lieu dans la mission Kikongo vers 1965. Cette femme vit encore aujourd'hui. Par le ministère de Mavungu, pendant un culte d'actions de grâce au village Malanga, un homme revint à la vie. Un jour, pendant qu'il se rendit en évangélisation, un arbre tombé sur la route bloqua le passage au véhicule à bord duquel il se trouvait. Après avoir prié, Mavungu et ses compagnons virent l'arbre se relever et dégager la route.

Malheureusement, tous ces événements ne rencontrèrent pas le consentement de sa communauté, la CBCO. Ce climat d'incompréhension le poussa à œuvrer au sein de l'Église Christ et Compagnons (CHRISCO), une église indépendante qu'il finit par diriger en qualité de représentant légal.

En dépit de ces succès, Mavungu resta égal à lui-même: modeste et plein d'humilité. Dans ses derniers jours, il se consacra à préparer sa famille à une éventuelle séparation afin qu'elle ne soit pas désorientée. Avant sa mort, il fit écrire ceci à une des ses filles :

" Je suis heureux, O Seigneur, de ce que je reconnais que je suis une partie du bois vivant et je vois le ciel s'ouvrir--le bonheur et la bénédiction sont descendus sur moi!

Je suis heureux, Seigneur, de venir vers toi, d'être tout près de toi. Mais je te demande de me laisser un moment pour te glorifier, pour t'honorer et te célébrer avant que je ne monte vers toi. O quel bonheur de quitter ce monde de misère et d'entrer dans la joie et la paix durables!

Je suis heureux, Seigneur, de rester fidèle à toi, d'être préservé dans ce monde perverti, je suis heureux Seigneur. Je suis assuré que tu es le berger--tu me gardes, tu me conduis dans les sentiers de la justice. Mes pas sont affermis par ta lumière qui rayonne devant moi. Je ne rencontre pas d'embûches. Dans ta voie je gambade. Je suis heureux. Seigneur, sois glorifié ".
Mavungu est décédé le 19 octobre 2005 à Kinshasa, en République Démocratique du Congo, à l'age de 85 ans des suites d'une maladie.

Benoit Mazunda Mbambu



Sources:

Joseph Mavungu : Archives personnelles non publiées et sans date.
Masamba ma Mpolo (Révérend), ami de Mavungu, interview du 03 décembre 2005.
Zola Mabwangu, neveu de Mavungu, interview de novembre 2005.
Mavungu (Veuve) et Victor Vasadidi, oraison funèbre, octobre 2005.
Mukengeshay (Réverend), ancien directeur du Campus pour Christ en République Démocratique du Congo, message de sympathie adressé lors des funérailles en octobre 2005.



Cet article, reçu en 2006, a été écrit par Benoit Mazunda Mbambu au séminaire DIBICA en Novembre 2005 à Kinshasa sous la direction du Révérend Fohle Lygunda li-M. Celui-ci est directeur exécutif du Centre Missionnaire au Coeur d'Afrique (www.cemica.org) à Kinshasa (Rép. Dém. du Congo) et coordinateur régional du DIBICA pour l'Afrique francophone.




Accueil