Accueil


Munzihirwa Mwene Ngabo
De 1926 à 1996
Eglise catholique romaine
République Démocratique du Congo

Munzihirwa naquit en 1926 à Lukumba, dans la partie nord-est de la République Démocratique du Congo. Le nom Munzihirwa signifie "le chef" et Mwene Ngabo veut dire "fils du peuple." Son surnom, en kiswahili, Muhudumu, signifie "serviteur de Dieu."

Munzihirwa fit de longues et brillantes études entrecoupées de son ministère pastoral. En effet, après ses études générales greco-latines au petit séminaire de Mugeri, il entama les études théologiques au grand séminaire de Nyakubanda (Rwanda) puis de Moba en République Démocratique du Congo. Après le grand séminaire, il fut ordonné prêtre du diocèse de Bukavu en 1958. Il devint plus tard curé-doyen de la paroisse cathédrale de Bukavu.

Toujours préoccupé par sa formation, en bon jésuite, il alla faire des études de théologie à l'Institut de Philosophie de Saint-Pierre Canisius à Kimwenza de 1965 à 1966. Pour avoir une formation ecclésiastique, il suivit aussi de 1967 à 1969 des études sociales et économiques qui ont débouché en 1977 sur une thèse de doctorat en sciences sociales.

Après toutes ses études, il devint vicaire à la paroisse universitaire de Kinshasa où, dans un élan de solidarité avec les étudiants enrôlés de force dans l'armée en 1971, il choisit délibérément de partager cet enrôlement avec ses paroissiens. Après ce passage à vide, commença son ascension sur le plan professionnel. Il fut nommé tour à tour vicaire supérieur de la maison des étudiants jésuites à l'université de Lubumbashi, puis recteur de l'Institut de Philosophie de Saint-Pierre Casinius en 1978. Il devint, en 1980, le responsable provincial des jésuites pour la province de l'Afrique Centrale réunissant le Rwanda, le Burundi et la République Démocratique du Congo. Il était en même temps évêque coadjuteur de l'évêque Pirigisha du diocèse de Kasongo. Par la suite, il fut nommé administrateur apostolique de l'archidiocèse de Bukavu en 1993 puis archevêque dudit archidiocèse en 1994.

Son ministère proprement dit a commencé véritablement en 1994 et a surtout consisté en la défense des opprimés et la lutte pour la paix, la justice et la vérité. Pendant les deux dernières années de sa vie, il s'est beaucoup investi dans la recherche de la paix dans la région de grands lacs, une région secouée par des guerres civiles.

Mgr. Munzihirwa a joué un grand rôle dans l'église en République Démocratique du Congo et ailleurs en Afrique. Son engagement chrétien sert aujourd'hui de modèle à tous les serviteurs de Dieu dans la région. Il fut assassiné le 29 Octobre 1996 par des soldats rwandais pendant qu'il était en pleine activité de recherche de la paix.

César Mateso W. Akeso



Bibliographie:

1. Fari Benjamin et al., "Monseigneur Munzihirwa Mwene Ngabo" dans la revue Serviteur et Temoin (Bukavu: Ed. Loyola, 1977).
2. Mugaruka Shota, ressortissant de l'archidiocèse de Bukavu, interview du 14/01/2003 à Bunia.
3. Burume Kebidu, membre de famille de Munzihirwa, interview du 14/01/2003 à Bunia.



Cet article, reçu en 2003, est le produit des recherches de César Mateso W. Akeso, étudiant en théologie sous la direction du Révérend Yossa Way. Ce dernier est professeur de théologie et coordinateur de liaison du DIBICA à l'Institut Supérieur Théologique Anglican (Bunia, Rép. Dém. du Congo) ainsi que récipiendaire de la bourse du Projet Luc en 2001.


Accueil