Accueil


Odhama Yoko Matayo
de 1911 à 1994
Communauté Évangélique au Centre de l'Afrique
République Démocratique du Congo

Odhama naquit à Olibha, dans la collectivité des Zaki, en territoire d'Aru. Son père s'appelait Yoko qui signifie " un garçon né dans une famille où il n'y a que des filles." Le nom Odhama lui fut donné suite à la méfiance et au mépris des voisins à l'égard de son père car Odhama naquit dans une famille déconsidérée par les autres. Sa mère s'appelait Bhako. Ses parents étaient tous des païens.

Odhama mena une enfance misérable car ses parents moururent pendant qu'il était encore enfant. Sa tante paternelle l'adopta. A cette époque, les enfants ne voulaient pas étudier. Quand on venait les prendre de force pour le service militaire, à chaque fois sa tante le cachait dans un grenier. Plus tard, le catéchiste de Nderi du nom de Noa-Yi vint prendre Odhama chez lui et lui donna des cours. Noa-Yi était aussi un excellent chasseur de gibier. Grâce au catéchiste Noa-Yi, Odhama crut en Jésus-Christ le 28 mai 1926 à Nderi et fut baptisé le 30 août 1929 à Aru/Ania.

Odhama se maria à maman Akatia Roda le 12 octobre 1932. Ils eurent onze enfants dont cinq sont déjà morts. De ces onze trois garçons et trois filles vivent encore (2004). Son épouse est morte le 25 janvier 1987 victime d'asthme. Odhama resta veuf jusqu'à sa mort.

Odhama fit trois ans d'école primaire puis, quand il sentit la vocation de servir le Seigneur, il fut envoyé faire deux ans à l'école biblique d'Aba, puis encore deux ans à l'école pastorale d'Adi de 1960 à 1961.

Il commença son ministère en travaillant comme catéchiste pendant vingt-trois ans, de 1929 à 1952, puis comme leader de la traduction de la Bible en lugbarati de 1952 à 1956. Ensuite il fut ordonné pasteur en 1961, devenant ainsi le premier pasteur noir dans la section d'Aru. Il assuma trois grandes fonctions: responsable de la section d'Aru, président du district ecclésiastique d'Aru et, en même temps, membre du conseil exécutif de la C.E.C.A.-20. Il exerça ces fonctions de 1968 jusqu'à sa mort en 1994.

Odhama souffra de diabète pendant vingt-cinq ans mais, en fait, il fut emporté par la fièvre typhoïde le 12 février 1994. Il laissa un vide dans son église à cause de sa sagesse, son sens de la responsabilité, et son don de la prédication. Il a su amener ses enfants à Christ et l'un d'eux est actuellement pasteur comme l'était son père.

Enzama Obhitre



Bibliographie:

Nyadria, président du district ecclésiastique d'Aru, interview du 15 juin 2004 à Aru/Ania.
Aluma Corneille, fils d'Odhama, interview du 16 juin 2004 à Aru/Ania.
Avinyi Boaza, pasteur et fils d'Odhama, interview du 17 juin 2004 à Aru/Ania.



Cet article, reçu en 2005, est le produit des recherches de Enzama Obhitre, étudiant en théologie sous la direction du Révérend Yossa Way. Ce dernier est professeur de théologie et coordinateur de liaison du DIBICA à l'Institut Supérieur Théologique Anglican (Bunia, Rép. Dém. du Congo) ainsi que récipiendaire de la bourse du Projet Luc en 2001.


Accueil