Accueil


Pelendo Isaac
De 1889 à 1969
Communauté Evangélique du Christ en Ubangi
République Démocratique du Congo

Pelendo Isaac naquit en 1889 à Isape, dans le district du Sud-Ubangi, en République Démocratique du Congo. A cause des actions que le Saint-Esprit accomplit à travers son ministère, Pelendo fut connu comme "un prophète de son temps."

Ses parents, qui appartenaient au groupe ethnique Ngbaka, moururent avant que Pelendo, leur unique enfant, atteigne l'âge de deux ans. Le chef coutumier du groupement Isape qui le prit en charge n'avait pas la possibilité de le scolariser. Pelendo était donc analphabète jusqu'au moment de sa conversion miraculeuse. Ce jour-là, il reçut miraculeusement la capacité de lire et d'écrire sans toutefois avoir été dans une salle de classe.

Issu d'une contrée où la boisson constituait l'essentiel de l'économie d'un peuple enclavé, Pelendo gagnait sa vie de l'agriculture et de la boisson à raffia. Il eut un premier contact avec les missionnaires de Free Church en 1926 dans la mission Kala où il servait comme cantonnier. Ce contact ne l'empêcha pourtant pas de continuer sa vie de païen. Sa conversion fut le résultat d'une série des rêves confirmés la journée par des faits réels. Une nuit, il rêva que son pot de vin était rempli d'asticots et qu'une voix lui parla en ces mots: "Pelendo, cesse ta vie de boisson car j'aimerais t'utiliser pour le salut de beaucoup de personnes." Le lendemain, en montant dans un palmier pour extraire son vin, il fut surpris de voir que le pot contenait des asticots au lieu de vin. La deuxième fois, c'était du sang à la place des asticots. La troisième fois, Pelendo eut un songe dans lequel il était en train de lire et d'écrire. Le lendemain, il demanda un bout de papier et rédigea une lettre aux missionnaires.

Ce phénomène surnaturel poussa Pelendo à consulter les missionnaires qui se saisirent de l'occasion pour lui parler du sang tout-puissant et purificateur du Christ. Les missionnaires insistèrent sur le fait que le sang de Jésus libère de la peur et des actions maléfiques. Ils l'encouragèrent tout en l'invitant à répondre à l'appel de Dieu. Pelendo fut touché par la révélation de la bonne nouvelle du Christ. A la manière d'un enfant, il crut au message, acceptant Jésus non seulement comme son sauveur personnel, mais aussi comme le sauveur des autres.

Sa conversion, qui eut lieu en 1927, poussa Pelendo à parler de la puissance du vrai Dieu. L'essentiel de son message portait sur le fait que Dieu, le père de Jésus-Christ, est le vrai Dieu, celui qui détient toute la puissance de l'univers. Dans l'un de ses sermons, il dit ceci aux gens attirés par un miracle de guérison que Dieu opéra par son entremise:

Mon Dieu est Tout-Puissant. Il est l'unique vrai Dieu. Dieu veut que vous l'adoriez, lui et lui seul, parce qu'il est le seul vrai Dieu. Les lois de Dieu sont vraies; celles de vos ancêtres ne le sont pas. Son fils Jésus est plus puissant que tous les esprits des arbres. Jésus vous invite à recevoir son aide. Il est capable de vous aider en toutes choses. Vous pouvez lui solliciter l'aide chaque jour. Il ne vous decevra jamais et il reste disponible pour vous répondre.
Ce message fit de Pelendo un évangéliste charismatique, un prophète de son temps, et un messager de libération. Beaucoup de miracles en découlèrent, des vies furent transformées et des âmes sauvées. Pelendo parcourut plusieurs villages dans la région nord-ouest du Congo, prêchant ce message simplement mais avec conviction. Les malades étaient instantanément guéris. Ceux qui gisaient sous la crainte des esprits maléfiques étaient délivrés. Les sorciers apportaient leurs fétiches et leurs amulettes pour les brûler publiquement. Pour Pelendo, l'Evangile était une puissance de Dieu pour la libération de l'homme tout entier, corps et âme. Par le biais de son ministère, ses contemporains furent témoins de la puissance de Dieu qui, lorsque l'Evangile est prêchée avec un élan de foi, ne tarde pas à intervenir et à amener la transformation.

L'influence de Pelendo ne s'est pas limitée à la région nord-ouest du Congo. Pendant trois mois, de juin à août 1964, il eut le privilège de prêcher presque chaque jour dans les églises de Free Church aux Etats-Unis d'Amérique et au Canada (soixante-deux églises au total!). Là encore, son message fut proclamé avec simplicité, mais avec beaucoup de fruits. Quand on lui demanda le message qu'il avait à partager avec les frères et soeurs d'Amérique, Pelendo répondit:
J'avais reçu un verset de la part du Seigneur pour ce voyage. Il s'agit de Matthieu 28:19: "Allez et faites de toutes les nations mes disciples, les baptisant au nom du Père, du Fils et du Saint-Esprit." Ces mots de Jésus nous concernent, nous tous. Si mon emploi était un autre métier, je serais déjà allé à la retraite depuis longtemps. Je suis tellement content que vous ayiez envoyé des missionnaires. Sinon, je serais mort dans mes péchés. Nous prions beaucoup pour vous, et vous aussi priez pour nous. Il ne faut pas seulement rester ici dans votre pays. Allez dans chaque endroit avec l'évangile. Sinon Dieu vous réclamera le sang des incroyants. Combien de gens aujourd'hui sont-ils sauvés suite à votre oeuvre? Avez-vous encore le désir de témoigner à tout le monde? Dieu veut que nous allions partout! En êtes-vous contents? … J'ai prié Dieu qui m'a envoyé ici de me donner quelques âmes à convertir, celles qui n'avaient pas encore accepté Jésus dans leur vie. J'ai insisté dans ma prière que Dieu m'utilise pour la conversion des blancs de la même manière qu'il l'a toujours fait avec moi parmi les noirs. Dieu a déjà commencé à exaucer ma prière. Ce qu'il a fait au Canada et dans d'autres églises ici en Amérique, il peut encore le faire à vous.
C'est cette simplicité de l'évangile qui caractérisait le ministère de Pelendo. Il était à la fois évangéliste itinérant qui n'a cessé de parler de la puissance de l'évangile, et mobilisateur des églises pour l'évangélisation mondiale. Parlant de l'impact laissé par ce dévoué serviteur de Dieu, Alpha Anderson dit ce qui suit:
Avec l'avancée de son âge, les activités de Pelendo se sont toutefois réduites, mais sa foi n'a jamais fléchi. Il est considéré comme le père spirituel de l'église en Ubangi. Depuis l'indépendance du pays en 1960, cette église a pris en main la responsabilité qui incomba aux missionnaires… Même après sa mort, son histoire continuera au travers de ceux qui auront été touchés par la simplicité et la puissance de l'évangile prêché par Pelendo.
Pelendo mourut en 1969 à l'hôpital de Tandala, en République Démocratique du Congo. Son épouse Emile Kondoma avec qui il eut douze enfants, mourut en 1991. A sa mort, Pelendo laissa une centaine de petits fils dont certains ont servi dans les instances administratives et politiques du pays au niveau national et international.

Fohle Lygunda li-M



Bibliographie:

Alpha E. Anderson, Pelendo: God's Prophet in the Congo (Minneapolis: Free Church Publications, 1964).
The Evangelical Beacon, journal de Evangelical Free Church, June 9, 1964.
The Evangelical Beacon, journal de Evangelical Free Church, July 7, 1964.
The Evangelical Beacon, journal de Evangelical Free Church, July 21, 1964.
Jacques Pelendo, interview du 23 février 2005. Pasteur Jacques Pelendo est le petit-fils d'Isaac Pelendo et oeuvre au sein de la Communauté Evangélique du Christ en Ubangi.



Cet article, reçu en 2005, est le produit des recherches du Révérend Fohle Lygunda li-M. Récipiendaire de la bourse du Projet Luc en 2004--2005, celui-ci est directeur exécutif du Centre Missionnaire au Coeur d'Afrique (www.cemica.org) à Kinshasa (Rép. Dém. du Congo) et coordinateur régional du DIBICA pour l'Afrique francophone.




Accueil