Accueil


Tibafa Mugera Sylvestre
De 1925 à 2000
Eglise Anglicane du Congo
République Démocratique du Congo

Tibafa naquit en 1925 à Nibili, dans la partie nord-est de la République Démocratique du Congo. Le nom Tibafa veut dire "Qui ne meurt pas." Quelque soit le contexte de ce nom dans sa langue maternelle, Tibafa utilisait son nom dans ses sermons pour affirmer aux fidèles que ceux qui sont en Christ ne meurent jamais. Le nom Mugera veut dire "dirigeant." Il était l'unique garçon et aussi le dernier né d'une famille de cinq enfants.

Tibafa termina l'école primaire à Boga en 1943 et, plus tard, fut envoyé à Bukuku (Ouganda) pour faire l'école biblique de 1962 à 1969. Mugera travailla dans plusieurs domaines de la vie publique : comme enseignant à l'école primaire puis comme secrétaire de collectivité avant de s'intégrer dans le ministère sacerdotal. Dans l'église, il franchit graduellement toute la hiérarchie : en effet, il commença par être catéchiste puis évangéliste, pasteur, archidiacre et finalement évêque.

Tibafa fut le pionnier de l'église anglicane à Kisangani. Il en était le premier pasteur puis le premier archidiacre et finalement le premier évêque du diocèse anglican de Kisangani. Il mourut subitement le 6 Octobre 2000 des suites d'une crise d'hypertension pendant qu'il dirigeait une réunion de personnel du diocèse.

Nyakahara Mugisa



Sources :

1. Edreda Besime Tibafa, épouse de Tibafa, interview du 8/1/2003 à Bunia.
2. Sabiti Tibafa Daniel, fils de Tibafa, interview du 8/1/2003 à Bunia.
3. Katusabe Tibafa, fille de Tibafa, interview du 8/1/2003 à Bunia.
4. Munege Kabarole, archidiacre de Bunia et collègue de service de Tibafa, interview du 12/01/2003 à Bunia.



Cet article, reçu en 2003, est le produit des recherches de Nyakahara Mugisa, étudiant en théologie sous la direction du Révérend Yossa Way. Ce dernier est professeur de théologie et coordinateur de liaison du DIBICA à l'Institut Supérieur Théologique Anglican (Bunia, Rép. Dém. du Congo) ainsi que récipiendaire de la bourse du Projet Luc en 2001.


Accueil