Accueil


Yila Simosona
de 1912 à 1980
Communauté Évangélique au Centre de l'Afrique
République Démocratique du Congo

Yila Simosona est né vers 1912 à Kozola, collectivité des Kakwa, dans le district de l'Ituri. Son père, Miye, était prêtre de la religion traditionnelle africaine du clan des Bongilo, le clan de l'auteur de cet article. Il était gérant d'une petite forêt appelée "Laro" en langue kikakwa. Dans cette forêt résident les mânes des ancêtres. En cas de secheresse, par exemple, il pouvait offrir un mouton et de la boisson en vue d'obtenir de la pluie de la part de "l'Être d'en haut" par l'intermédiaire des ancêtres. En effet, les ancêtres croyaient en un Être inconnu qui vivait très loin au-dessus de leurs têtes et qui traitait avec les esprits des ancêtres. Le christianisme, qui arriva dans le milieu vers 1912, combattit farouchement ce culte traditionnel pour essayer de le faire disparaître complètement.

Après la mort de Miye, son fils aîné, Yepete Ayinya, devait le remplacer comme prêtre. Mais comme Yepete avait quitté le Congo très tôt pour chercher un emploi en Ouganda, Yila, le deuxième fils de Miye, prit sa place.

Yila épousa maman Mulayi Léa et ils eurent quatre garçons et trois filles.

Vers 1930 Yila crut en Jésus-Christ et abandonna totalement le culte traditionnel. Il se présenta à la station mission de l'African Inland Mission d'Adi pour réclamer un catéchiste dans son village. On lui accorda sa demande et, en 1932, le catéchiste Yonatana Araba fut envoyé pour ouvrir la chapelle de Kozola qui desservait les villages de Nyatru, Pisa, Drongoro, et Liko. Ces deux derniers se retirèrent pour construire leurs propres chapelles et le siège de la première chapelle fut transféré à Pisa (trois kilomètres vers l'est). Yila était un laïc très influent dans cette nouvelle chapelle en collaboration avec le village de Pisa. Il était bon conseiller et faisait souvent des dons à l'église de chèvres, de poules, et de produits agricoles. En même temps, il était chef du village de Nyatru.

Yila est mort foudroyé le 6 août 1980 dans sa paillote.

En 1980, quand le village de Nyatru eut fini de se construire une chapelle, il réclama l'autorisation de l'ouvrir. Quand les autorités de la Communauté Évangélique au Centre de l'Afrique refusèrent de la leur accorder, les chrétiens de Nyatru décidèrent de céder leur nouveau bâtiment à l'Église anglicane en 1982. Aujourd'hui cette chapelle pépinière de l'Église anglicane est devenue le siège de l'archidiaconé anglican de Kumuru (dans la région à l'extrême nord-est de la RDC).

Yossa Way



Source Orale:

Idria Sara, sœur de Yila Simosona, interview du 24 septembre 2004 à Bongilo/Ituri.


Cet article, reçu en 2005, est le produit des recherches du Révérend Yossa Way. Celui-ci est professeur de théologie à l'Institut Supérieur Théologique Anglican (Bunia/Aru, Rép. Dém. du Congo) et récipiendaire de la bourse du Projet Luc.




Accueil