Accueil


Acquaah, Gaddiel Robert
1884 à 1954
Eglise méthodiste
Ghana

Le Rév. Gaddiel Robert Acquaah était un érudit et un éducateur méthodiste qui a joué un rôle important dans la traduction de la Bible en fante.

Gaddiel Acquaah est né à Anomabu, à huit kilomètres à l'est de Cape Coast (Côte du Cap) en 1884. C'était le fils du Rév. Robert Mensah Acquaah, pasteur de la mission méthodiste. Il a reçu son éducation au lycée Cape Coast Wesleyan Collegiate. Comme son père l'exigeait, il a fait des études d'ingénieur électrotechnique à Abuasi, à cinquante-trois kilomètres au sud de Kumase. Il a abandonné ces études par la suite pour enseigner dans plusieurs écoles dans les régions Centre et Ouest du Ghana actuel. Eventuellement, il est devenu directeur de l'école Wesleyenne à Shama, le village de pêcheurs situé à l'embouchure du Pra, un poste qu'il a tenu de 1906 à 1908. En 1909 il est devenu tuteur en théologie à l'école de Mfantsipim (l'ancien lycée Wesleyan Collegiate) à Cape Coast, le plus ancien lycée du pays, où il a réussi à améliorer le niveau d'enseignement théologique.

Il a été ordonné pasteur en 1912, et vers la même époque il a été nommé président du Comité Méthodiste pour la Traduction de la Bible. C'est dans cette dernière capacité que le synode méthodiste lui a permis de se donner à plein temps à la révision et à la traduction de la Bible en fante, mais dans le nouveau script fante qui avait été adopté.

La traduction de la Bible en fante a pris plus de temps que prévu à cause des désaccords sur l'orthographe. En 1940, comme l'œuvre n'avait toujours pas été complétée, le synode a demandé au Comité pour la Traduction de la Bible de prendre les mesures nécessaires pour arriver au but. La tâche a été donnée à un linguiste anglais, le Rév. Kenneth Horn, et à Acquaah, qui était alors pasteur itinérant. En 1941, la traduction de l'Ancien Testament en nouveau script a enfin été accomplie, mais la traduction du Nouveau Testament posait encore plusieurs problèmes d'orthographe. En janvier 1941, afin de résoudre celles-ci, le synode a approuvé la recommandation de la Société de la Littérature Ouest Africaine, un groupe d'origine britannique. Ce groupe recommandait qu'un nouveau comité, avec Acquaah comme éditeur général, soit chargé de créer une série de livres de lecture par niveau académique en fante. Le but était de permettre aux écoles d'utiliser un matériel qui suivrait les mêmes normes établies par les livres qu'Acquaah avait déjà écrits en fante, comme : Oguaa Aban (ce qui veut dire "Château de Cape Coast"), Proverbes Fanti, et John Wesley. En 1942, le comité a produit et a publié une liste de mots en fante qui pourrait être utilisés dans les écoles, et la liste a reçu l'approbation du Ministère de l'Education de la Côte d'Or. Malgré le fait que certains érudits du fante n'ont pas accepté la liste, le Ministère de l'Education a suggéré que la question de l'orthographe ne soit pas réexaminée jusqu'en 1950, et la suggestion a été acceptée.

Après la mort de Kenneth Horn, le Comité pour la Traduction de la Bible a décidé, en mars 1942, que le travail sur la Bible en fante devrait être terminé avant la fin de 1943 sous la direction d'Acquaah, qui serait réviseur en chef. L'oeuvre a été achevée en 1944, et la Bible en fante a été envoyée à la British and Foreign Bible Society pour être publiée. En plus de ses traductions, Acquaah a aussi écrit des livres et des brochures.

Acquaah a servi le circuit méthodiste basé dans la ville d'Aburi, Akuapem, à quelques trente-deux kilomètres au nord d'Accra, où il formait des catéchistes et où il est devenu sous-directeur de la faculté d'enseignement méthodiste. En 1950, il a été élu président et surintendant général du district de la Côte d'Or de l'église méthodiste, et a été transféré à Accra. Il était membre du comité centenaire méthodiste qui a planifié la célébration du centenaire de l'arrivée du premier missionnaire méthodiste à la Côte d'Or. La célébration a eu lieu à Cape Coast en décembre 1934, et en janvier 1935. Pour fêter l'occasion, il a écrit un cantique, "Les cloches du centenaire," et les paroles ont été mises en musique.

Quand le mouvement nationaliste a amené le gouvernement britannique à prendre une décision sur le changement de la constitution de la Côte d'Or, Acquaah a été nommé membre du comité Coussey sur la réforme de la constitution en 1949. Par la suite, l'Ordre de l'Empire Britannique (l'O.B.E.) lui a été décerné pour les services qu'il avait rendus à l'état et à l'église. Plus tard, il a représenté les méthodistes de la Côte d'Or dans plusieurs congrès religieux en Angleterre. Sa santé a souffert de son activité constante. Sa mort tranquille est subvenue en 1954.

L. H. Ofosu-Appiah


Bibliographie:

Nwoma kronkron Ahyemu dadaw nye Fofor no (La Sainte Bible : l'Ancien et le Nouveau Testament) [traduite par un comité qui comprenait G. R. Acquaah], London, 1948; G. R. Acquaah, Akyikyiwire Ndwim ("Chansons de Réconfort"). London, 1927, John Wesley Methodifo Asore ne farebaa, 1703-1791, ("John Wesley: 1703-1791"), Cape Coast, 1938; Oguaa Aban ("Cape Coast Castle" [Château de Cape Coast]), London, 1939, New Fante Primer, Kumase, 1939, Mfantse-Akan Mbebusem ("Proverbes Fante-Akan"), Cape Coast, 1940, Rumpelstiltskin (traduction), Cape Coast, sans date, Venice oguadzinyi no (adaptation du "Marchand de Venise"), London, sans date, Mfantse-Akan ahyese, ("Méthode de lecture progressive en fante"), Sekondi, 1941, Mfantse Amambra ("La Constitution Nationale en fante"), Cape Coast, 1947, Methodis asore be biara ahosiesie. Anyame, hwehwe me mu ("La préparation de chaque culte méthodiste : Dieu devrait m'examiner"), Cape Coast, 1953, Ofa Methodistnyi biara ho. Nyankopon, pensa pensa mo mu ("Dieu regarde dans l'âme de chaque méthodiste"), Cape Coast, 1953; F. L. Bartels, The Roots of Ghana Methodism [Les racines du méthodisme au Ghana], London, 1965. Voir aussi : Bureau Colonial No. 248. Gold Coast. Report to His Excellency the Governor by the Committee on Constitutional Reform, 1949 [La Côte d'Or. Rapport à son excellence le gouverneur par le comité sur la réforme de la constitution] (Le rapport du comité Coussey ), London, 1949; F. C. Grant, "Obsèques," Minutes of the Annual Conference of the Methodist Church, [Compte-rendu du congrès annuel de l'église méthodiste], London, 1954.


Cet article est réimprimé de The Encyclopaedia Africana Dictionary of African Biography [Le Dictionnaire de Biographies Africaines de l'Encyclopédia Africana] (en 20 volumes). Volume Un, Ethiopie-Ghana, © 1997, par L. H. Ofosu-Appiah, éditeur en chef, Reference Publications Inc., New York, NY. Tous droits réservés.




Accueil