Accueil


Birkeli, Emil Otto
De 1877 à 1952
Protestant
Madagascar

Tous les malgachisants connaissent le nom d'Emil Birkeli à cause de ses remarquables travaux sur les Vazimba et les Sakalava.

Né à Hurum (Norvège) le 2 février 1877, E. Birkeli fit ses études de théologie au Séminaire de la Société des Missions Norvégiennes (N.M.S.) à Stavanger de 1897 à 1902. Il fut consacré pasteur en 1903 et partit la même année pour la côte ouest de Madagascar. Il fut nommé tout d'abord à Belo-sur-mer, qu'il quitta en 1905 pour s'installer à Tuléar où il resta jusqu'à son congé en Norvège (1910-1912). Il revint alors à Morondava où il travailla jusqu'en 1919, date de son retour définitif en Norvège.

Son caractère ouvert lui rendait aisés les contacts humains et en particulier ceux avec les Sakalava. Il put ainsi, tout en poursuivant son ministère, faire des études approfondies sur leurs mœurs et coutumes, leur folklore et leur religion traditionnelle. Profitant de ses tournées dans la région de la Tsiribihina et des environs d'Antsalova, il tenta de résoudre le problème des migrations et des filiations des principaux groupes sakalava, puis l'irritant problème des Vazimba qui, dans les Hautes Terres centrales de l'île, passent pour les véritables autochtones. L'Académie Malgache, sensible à la valeur de ces travaux (travaux qu'il publia en français par la suite) nomma E. Birkeli membre correspondant en 1924, car il était retourné définitivement en Norvège en 1923.

De 1923 à 1944, il fut professeur d'histoire des religions, puis d'histoire de l'Église et des Missions au Séminaire de la N.M.S. à Stavanger, et en devint, en outre directeur de 1937 à 1944. Il communiqua à ses étudiants qui devaient apporter l'Évangile à des peuples divers, son intérêt studieux pour les civilisations exotiques.

Il poursuivit ses études sur les religions animistes, appliquant son expérience malgache à l'examen de l'ancienne religion scandinave, ce qui valut le titre de docteur en philosophie de l'Université d'Oslo en 1939.

Il continua ses cours et ses publications et mourut à Moelv le 13 juin 1952.

O. Chr. Dahl, L. Molet


Bibliographie:

En Français:

"Folklore sakalava recueilli dans la région de Morondava". Bulletin de l'Académie Malgache, Tananarive, 1924.
Marques de bœufs et traditions de race. Documents sur l'ethnographie de la côte occidentale de Madagascar. Oslo, 1926.
Les Vazimba de la côte ouest de Madagascar. Mémoires de l'Académie Malgache, fasc. XXII, Tananarive, 1936.

En norvégien:

Fra fjerne kyster. [Des côtes lointaines]. (Récits d'expériences à Madagascar). Kristiania, 1912.

Fra tamarindenes Land. Madagaskars vestkyst. [Du pays des tamariniers. Côte ouest de Madagascar]. Stavanger, 1913, 2è édit. rév. 1920.

Högsetet. Det gamle ondvege i religionshistoriske belysning. [Le siège d'honneur. L'ancien ondvege nordique dans sa situation religieuse]. Stavanger, 1932.

Misjonshistorie. [Histoire des Missions]. t. 1, Oslo, 1935 ; t. 2, Oslo, 1937.

Fedrekult i Norge. [Le culte des ancêtres en Norvège] (Thèse), Oslo, 1938.

Foreslesninger over madagassisk religion. [Cours sur la religion malgache]. Stavanger, 1944.

Huskult og hinsidighetstro. Nye studier over fedrekult i Norge. [Culte familial et foi dans une vie d'outre-tombe. Nouvelles études sur le culte des ancêtres en Norvège]. Oslo, 1944.

"Vest-Madagaskar". [L'Ouest malgache] in: Det Norske Misjonsselskaps historie [Histoire de la Société des Missions norvégienne]. Stavanger, 1949.



Cet article, réimprîmé ici avec permission, est tiré d'Hommes et Destins: Dictionnaire biographique d'Outre-Mer, tome 3, publié en 1977 par l'Académie des Sciences d'Outre-Mer (15, rue la Pérouse, 75116 Paris, France). Tous droits réservés.




Accueil