Accueil


Buchsenschutz, Paul
De 1877 à 1951
Église luthérienne
Madagascar

Ses convictions religieuses amenèrent Paul Buchsenschutz à travailler à Madagascar comme membre de la Mission Luthérienne Norvégienne (NMS).

Fils du pasteur Geoffroy Buchsenschutz, Paul naquit à Paris le 24 août 1877. Il fit ses études à la Faculté de théologie protestante de Paris (1877-1901) puis passa quelques semestres en Angleterre, en Allemagne et en Norvège (1901-1902). Particulièrement intéressé, comme son père, à l'œuvre missionnaire des Norvégiens, il partit pour collaborer à une œuvre luthérienne commune aux deux nations et fut envoyé en 1903 par la NMS à Madagascar.

Il dirigea d'abord l'école normale d'Antsirabé (1903-1906). Il fut ensuite missionnaire chez les Bara, avec résidence à Ihosy (1906-1908). Puis il fut à la direction de l'école normale de Fianarantsoa (1906-1909) tout en s'occupant du district missionnaire. Il revint alors à Antsirabé remplir diverses charges: école normale, direction administrative de la léproserie de la NMS. Il y resta, avec quelques interruptions, de 1909 à 1941. En 1914, il avait épousé, en France, Jeanne Mathiot, qui l'assista dans son ministère et dirigea, par exemple, l'école de garçons d'Antsirabé.

Très estimé de ses collègues norvégiens dont il avait appris la langue, P. Buchsenschutz fut élu par eux à deux reprises surintendant de la Mission à Tananarive (1935-1937, puis 1941-1948). Comme il était français de nationalité, il pouvait plus facilement intervenir auprès des autorités coloniales de l'époque, en particulier lors des très délicates périodes de la Seconde Guerre Mondiale (1939-1945), puis de la Rébellion (1947-1948).

Pour les éminents services rendus à la Mission norvégienne à Madagascar, Paul Buchsenschutz reçut, après sa rentrée définitive en Europe, en 1948, la médaille de Saint Olaf du roi de Norvège. Il se retira en France et mourut le 18 octobre 1951 à Chagey (Haute-Saône).

O. Chr. Dahl, L. Molet


Publication:

La Mission luthérienne à Madagascar. Tananarive, 1938.


Cet article, réimprîmé ici avec permission, est tiré d'Hommes et Destins: Dictionnaire biographique d'Outre-Mer, tome 3, publié en 1977 par l'Académie des Sciences d'Outre-Mer (15, rue la Pérouse, 75116 Paris, France). Tous droits réservés.




Accueil