Accueil


De la Perche, Marie
De 1847 à 1904
Eglise Catholique
Madagascar

Sœur Marie de la Perche fut l'une des premières religieuses de la Congrégation des Filles de la Charité à venir à Madagascar.

Née en 1847, Marie de La Perche entra au séminaire des Filles de la Charité le 15 mai 1872 et fut envoyée à Marseille où elle séjourna dix-huit ans. Elle aurait voulu servir en pays lointain et fit d'abord un séjour à Jérusalem.

En 1903, elle entendit parler de la léproserie de Farafangana et partit pour Madagascar en même temps que Sœur Bertrou qui se rendait à Fort-Dauphin. La léproserie de Farafangana, fondée par les Lazaristes à la demande du Gouvernement, était organisée en villages groupant les malades de même ethnie et attirait les lépreux venant de toutes parts. Ils étaient au nombre de 296 en décembre 1902 et le personnel était en nombre insuffisant pour les soigner.

C'est auprès d'eux que malgré ses 55 ans d'âge, Sœur Marie de La Perche se dévoua sans compter. Accompagnant les deux Sœurs infirmières de la léproserie, elle allait de case en case, de village en village, faisant les pansements, distribuant les remèdes, prodiguant des mots d'encouragement. Les lépreux les plus malades pouvaient se rendre à la grande salle de pansement et c'est là que, chaque jour, une trentaine d'entre eux venaient recevoir les soins des Sœurs infirmières et de Sœur Marie de La Perche.

Toute dévouée à son travail, elle ne se méfiait pas de la fatigue et ne pensait pas à se ménager dans un pays et dans un climat auxquels elle n'était pas habituée. Le jeudi 7 avril 1904, au matin, elle fut prise de frissons; une fièvre bilieuse se déclarait dans l'après-midi et elle perdit connaissance; le lendemain soir, elle mourait. Elle était âgée de 57 ans et n'était à Madagascar que depuis un an et demi.

Raymond Delval


Bibliographie:

Baeteman, J., Les Filles de la Charité en missions, G. Poussin éditeur, Evreux, 1936.


Cet article, réimprîmé ici avec permission, est tiré d'Hommes et Destins: Dictionnaire biographique d'Outre-Mer, tome 3, publié en 1977 par l'Académie des Sciences d'Outre-Mer (15, rue la Pérouse, 75116 Paris, France). Tous droits réservés.




Accueil