Accueil


Fagereng, Martha Kristine
De 1868 à 1956
Église Protestante Luthérienne
Madagascar

Sage-femme et infirmière missionnaire pendant près d'un demi-siècle dans le Sud-ouest malgache, Kristine Fagereng, née Höihilder, étonnait ses collègues masculins par son endurance.

Kristine Höihilder naquit le 6 février 1868 à Fusa (Norvège). En 1893, elle fut envoyée par la Mission luthérienne norvégienne (NMS) comme missionnaire médicale sur la Côte ouest de Madagascar.

Elle exerça à Morondava jusqu'à son mariage en 1895 avec le pasteur Edvard Fagereng qui était en poste à Tuléar. Son mari tomba bientôt gravement malade et ils rentrèrent en Norvège en 1896. Il mourut en 1899.

A Morondava, près de la station missionnaire, les lépreux commençaient à se grouper pour réclamer des soins. La NMS, ne pouvant rester insensible à leur détresse, fit appel à Kristine Fagereng pour s'occuper d'eux. Celle-ci repartit donc pour Morondava en 1903, laissant en Norvège son fils Edvin âgé de quatre ans.

K. Fagereng fonda, non loin de la ville, à Bekoaka, une léproserie et elle la dirigea jusqu'en 1920. En même temps, de 1905 à 1909, elle eut la charge d'un internat de filles à Morondava. En 1922, elle fut affectée à Tuléar, puis de 1923 à 1928, elle alla à Morombé, avec son fils Edvin Fagereng, devenu pasteur-missionnaire. Enfin, elle alla seule, de 1930 à 1936, à Manombo.

Son amour pour les Malgaches, son abnégation, sa résistance à la fatigue, furent un exemple à ses collègues. Très simple, elle faisait ses tournées en charette à bœufs sur les pistes brûlantes, et elle continua même après l'introduction des automobiles.

Elle rentra en Norvège en 1937 et mourut à Oslo le 23 septembre 1956.

O. Chr. Dahl, L. Molet


Cet article, réimprîmé ici avec permission, est tiré d'Hommes et Destins: Dictionnaire biographique d'Outre-Mer, tome 3, publié en 1977 par l'Académie des Sciences d'Outre-Mer (15, rue la Pérouse, 75116 Paris, France). Tous droits réservés.




Accueil