Accueil


Rasalama, Rafararavy
Vers 1810 à 1837
Protestante
Madagascar

Première martyre chrétienne malgache. Rasalama était probablement parmi les premiers élèves dans les écoles de village commencées par la London Missionary Society [Société Missionnaire de Londres] en 1824. Quand sa famille s'est installée à Manjakaray dans les faubourgs de la capitale, elle est devenue membre de la première communauté chrétienne à Ambodin'Andohalo, près du palais royal. Elle était parmi les premiers malgaches à être baptisés (mai 1831) et à communier à Ambatonakanga, la première église, le 5 juin, 1831. En 1835, quand la nouvelle reine, Ranavalona I, a déclaré que le christianisme était illégal, Rasalama s'est cachée dans une grotte, près de sa maison. Cette grotte a été découverte, et en juillet 1837, elle a été arrêtée et donnée à un courtier comme esclave. Elle a patiemment supporté son mauvais traitement, jusqu'au jour où elle a refusé de travailler le dimanche, provoquant la colère de son maître en déclarant sa foi. Elle a reçu la peine de mort, pour cause de rébellion contre la volonté de la reine. Le 14 août, après une nuit de souffrance dans les fers, elle a été amenée à Ambohipotsy. La marche à pied qu'elle a faite, tout en prière et en cantiques, jusqu'au lieu de l'exécution, est devenue légendaire. Elle a été transpercée d'un coup de lance, et son corps n'a pas été enseveli. Il y a une église commémorative sur le site aujourd'hui. Son martyre a fait une grande impression sur ses compatriotes et sur les protestants anglais; une plaque commémorative a été placée dans la chapelle de Brunswick, à Bristol, en Angleterre.

Yvette Ranjeva Rabetafika


Bibliographie:

R. Lovett, The History of the London Missionary Society, 1795 - 1896 [L'histoire de la Société missionnaire de Londres, 1795 - 1896](1896); G. Mondain, Un siècle de mission au Madagascar (1926). Les commémorations de son martyre ont occasionné la production de nombreuses oeuvres, telles que celle de Rabary, Ny Maritiora Malagasy (1957).

Photo :

L'exécution de Rasalama à coups de sagaie dans Mission and Martyrs in Madagascar (New York: American Tract Society, 1864), page 114.

Cet article est reproduit, avec permission, du Biographical Dictionary of Christian Missions [Dictionnaire Biographique des Missions Chrétiennes], copyright © 1998, par Gerald H. Anderson, W. B. Eerdmans Publishing Company, Grand Rapids, Michigan. Tous droits réservés.




mort de Rasalama Mort de Rasalama
Agrandir
Accueil