Accueil


Kassoum Keita
env. 1937 à 2006
Eglise Evangélique Protestante du Mali
République Démocratique du Mali

Kassoum Keita est le pionnier du ministère du Campus pour Christ en Afrique francophone qu'il a dirigé de 1976 à 2004, date de sa mise en retraite.

D'origine malienne, Kassoum Keita est né vers 1937 à Torosso dans le cercle de Yorosso. Autodidacte, il reçut sa formation pastorale à Torosso dans le cercle de San en 1959. Il a servi dans l'armée malienne de 1961 à 1966 tout en aidant les différentes communautés chrétiennes de Tombouctou, Tessalit, Segou, et Bamako. Plus tard en 1966, après avoir décidé de travailler à plein temps, Kassoum Keita fut ordonné pasteur en présence des autorités politico - administratives et religieuses.

Dès lors, il a dirigé l'Eglise Centrale de Bamako - Coura. Pendant ce temps, il dirigea les instances de l'Eglise Evangélique Protestante au Mali jusqu'en 1988. Déjà en 1974, Kassoum Keita était membre du Campus pour Christ à temps plein et sa direction dépendait du Kenya où était le quartier général du Campus pour Christ en Afrique bien qu'étant francophone. L'idée de démarrer la zone Afrique francophone de ce ministère commença à Amsterdam en 1983 lors de la conférence organisée par la Billy Graham Evangelistic Association à l'intention des pasteurs et évangélistes. A la fin d'une séance, certains pasteurs et évangélistes qui avaient des difficultés de langue se sont rapprochés de Kassoum Keita pour lui signifier leur qu'ils n'assimilaient pas le message de la conférence suite à la difficulté de langue anglaise. Interpelé par cette réaction, Kassoum Keita rétorqua avec compassion : "Mes frères, j'ai le même problème. Néanmoins, on va voir ce qu'on peut faire." Il était connu et considéré comme l'un des meilleurs leaders chrétiens engagés en Afrique francophone.

Grâce à la réflexion qu'il approfondit à ce sujet, Kassoum Keita n'hésita pas à en discuter avec Dr. Bill Bright, le fondateur du Campus pour Christ lors d'une conférence de leadership organisée à une autre occasion. C'est ainsi qu'une zone francophone en Afrique du Campus pour Christ fut créé. Par contre, certains participants ne furent pas favorables à cette idée prétextant que l'idée favoriserait la division au sein du ministère qui, depuis lors, jouissait d'une cohésion et d'une paix remarquables. Pour sa part, Dr. Bill Bright, prit la parole pour appuyer l'initiative de Kassoum Keita. Pour lui, l'idée fut un moyen de déclencher l'expansion du Campus pour Christ. C'est ainsi que cette vision fut officiellement adoptée à partir de 1984.

De retour à Bamako, Kassoum Keita se mit directement à traduire en français les matériels d'évangélisation utilisés ainsi que les "messages transmissibles de base" sur des supports audio-visuels. Lors de la première conférence des directeurs nationaux, les participants se communiquaient en français, sans barrière linguistique. C'est donc ainsi que Dieu a utilisé Kassoum Keita pour l'expansion du ministère du Campus pour Christ en Afrique qui fonctionne aujourd'hui dans dix-sept pays d'Afrique francophone.

Dès lors, cet homme de Dieu très respecté occupa des postes de responsabilités significatives dans le christianisme africain. De 1993 à 2000, il était président de l'Association des Evangéliques d'Afrique (AEA) dont le siège est à Nairobi au Kenya. Déjà auparavant, il présidait aux fonctions de l'Association des Groupements d'églises et Missions Protestantes Evangéliques au Mali comme délégué général adjoint, puis délégué général de 1964 jusqu'en l'an 2002. Il s'est également investi dans la recherche des solutions aux conflits au Mali de concert avec ses pairs de l'Association Malienne Islamique au Mali (AMUPI) et avec l'église catholique.

Après avoir évalué ses œuvres et son ministère, Briercrest Biblical Seminary lui décerna un doctorat honoris causa (Doctor of ministry) le 2 janvier 1994. Kassoum Keita aimait la formation et l'émergence des leaders et il haïssait la tâche non achevée. Il fut reconnu comme un homme de patience et un bon juge, un homme de prière, de principe, et de discipline. A travers sa vie et ses dires, il n'a cessé d'enseigner cette discipline à ses collaborateurs de l'Afrique francophone.

Kassoum Keita est décédé le dimanche 19 février 2006 à Bamako au Mali des suites d'une maladie. Sa femme est décédée une année avant lui en 2005 des suites d'une maladie également.

Benoît Mazunda Mbambu



Bibliographie:

AgbaleliTI KOkou Jacob, "La Création de la Zone Francophone Afrique, Hommage à Kasoum Keita" (Lomé, Togo 2005).
Oumar, "Qui est le Pasteur Kassoum Keita?" (Bamako 2006).
Kasongo Banza Meso, "La Biographie du Révérend Docteur Kassoum Keita" (Kinshasa 2006).



Cet article, reçu en 2006, est le produit des recherches de Benoit Mazunda Mbambu sous la direction du Révérend Fohle Lygunda li-M, coordinateur régional de DIBICA pour l'Afrique francophone. Révérend Benoit Mazunda Mbambu est le coordinateur de liaison au ministère de Campus pour Christ, République Démocratique du Congo.




Accueil