Accueil


Udo, Okon Akpan
De 1933 à 2001
Eglise du Nazaréen
Nigeria

Le Rév. Okon Akpan Udo naquit à Ediene, Abak, au Nigéria. En 1942, son père, Akpan Udo Ekpo mourut alors qu'il était âgé seulement de neuf ans. A partir de ce moment, sa mère Rachael commença à influencer fortement sa vie jusqu'à la fin de ses études primaires en 1946. Ensuite, elle l'amena chez un membre de la famille, Chief Aaron udo Inyang qui devint son tuteur et l'aida à poursuivre ses études secondaires. Udo Inyang fut le fondateur et l'un des premiers gérants admis dans l'Eglise du Nazaréen au Nigeria.

Okon Akpan fréquenta très tôt l'église Qua Iboe de ses parents jusqu'à ce que cette dernière fut transférée avec son assemblée en Eglise du Nazaréen à ses débuts. Il écrit : " Mes parents me remirent une Bible traduit en efik avec un recueil de cantiques. Je fus très enthousiaste et en même temps, j'éprouvai un intérêt grandissant pour les Psaumes et le livre des Proverbes. A l'occasion, je lisais la Bible pour eux comme ils ne pouvaient pas la lire eux-mêmes".

Au cours de l'année 1945, Okon fit la rencontre du Seigneur lors d'une réunion de prière. Pasteur Abraham Udo Ndon, un puissant prédicateur prêchait sur Matthieu 7, 7-11 : " Demandez et il vous sera donné, cherchez et vous trouverez ; frappez et on vous ouvrira (v.7) ". Plus tard, il écrivit à ce propos : " ce verset devint mon mot de passe et le résultat fut étonnant. Aujourd'hui encore, Dieu demeure fidèle quand nous demandons, cherchons et frappons à sa porte. " Okon fut baptisé dans l'Eglise de Qua Iboe.

Quand il finit ses études primaires en 1954, Udon fut engagé dans le gouvernement fédéral comme haut fonctionnaire des douanes. Le besoin d'acquérir une plus grande formation et de nouer des contacts l'amenèrent dans les principales villes du Nigeria et à l'étranger, Londres en Angleterre, Belfast en Irlande du Nord, Dublin en Irlande (1965), Helsinki en Finlande (1978), Pele proche du Pôle nord. En 1987, il prit sa retraite de contrôleur des douanes après 34 ans de service.

Par la suite, Udo consacra tout son temps au service de l'Eglise du Nazaréen en tant que laïc. Il fut membre du Conseil de l'église locale. Au niveau du district, il fut Trésorier et Adjoint du Surintendant du district, le Rév. J.U. Ekaidem pendant de nombreuses années. Il prit cause concernant les dispositions relatives à l'affiliation avec l'Eglise Internationale du Nazaréen, de 1986 à 1988. En mars 1992, il entra au Collège Théologique Nazaréenne du Nigeria (C.T.N.N.). En 1992, il fut nommé Surintendant de district et ordonné en 1993, par le Dr. Eugene Stowe à Richfield au Minnesota. Il écrivit ultérieurement :

Je continuai d'assumer les responsabilités qui m'étaient confiées de soumettre le fonctionnement du district à la direction de l'église internationale tel qu'il énoncé dans le Manuel. A propos des églises qui fonctionnaient depuis quarante ans sans une doctrine claire, sans direction ni formation, on peut facilement imaginer la situation : passage du syncrétisme aux pratiques telles que la polygamie, sans compter la pauvreté. Toutefois, avec l'enseignement, la prédication, et le guide du Manuel, les choses sont en train de changer en mieux. Les ministres comme les laïcs savent maintenant la direction qu'ils doivent suivre et les attentes et demandes de l'église concernant leur gestion. Ceci nous prit trois années de travail, soit de 1987 à 1989, pour inscrire les nouveaux gérants de l'Eglise du Nazaréen au Nigeria avec l'aide d'un avocat. En 1992, j'obtins du gouvernement fédéral l'autorisation de célébrer des mariages. Avant cela, nous ne pouvions célébrer que les mariages coutumiers. Actuellement, il y a des mutations ; il y a encore beaucoup de choses à faire mais je dois former les jeunes gens qui sont en train de grandir. En outre, je suis préoccupé par mes problèmes de vision, d'où ma décision de prendre ma retraite de Surintendant de district, lors de l'Assemblée du district Sud-Est du Nigeria, en Octobre 1999.
En 1989, Udo se vit octroyer le titre honorifique de Ata uforo (Ata Uforo signifie celui qui aide les autres à progresser), lors d'une cérémonie colorée par son Altesse Royale, E.U.A Arthur, le Juge suprême du gouvernement local dans la région d'Abak, J.P., Etat d'Akwa Ibom. Ceci était un grand honneur accordé en reconnaissance des services rendus aux peuples de la communauté d'Abak et des alentours. En 1991, à la Conférence régionale de l'Eglise du Nazaréen qui eut lieu en Afrique du Sud, à Johannesburg, ils lui décernèrent le prix du mérite de la Région Afrique pour l'excellence et la fidélité dans les services de Dieu et de l'église.

En mars 1997, le fils aîné du Révérend et de Mme O. A. Udo mourut visiblement d'une crise cardiaque. [1] En décembre 1999 pendant sa retraite à Ediene II, il reçut un prix honorifique d'excellence du district du Nigeria, zone-sud dans le domaine du service ainsi qu'une médaille en plaque de la Région Afrique.

Udo donne à Dieu le mérite de tout ce qu'il était capable d'accomplir et il écrit : " Je n'avais pas fait assez et le travail n'est pas achevé. La moisson est grande mais il y a peu d'ouvriers- au Nigeria en particulier, il y a très peu. Le Nigeria est un champ avec un vaste potentiel et il a besoin de nos prières à tous ". Serviteur rempli de l'Esprit Saint, Okon Udo sut transmettre à l'église du Nigeria le vrai leadership et la sagesse. Il est sans aucun doute le principal leader à avoir facilité l'unification entre l'Eglise du Nazaréen Internationale et l'église au Nigeria. N'eut été son sage et saint leadership, cette unification n'aurait pas eu lieu.

Un collègue le qualifia comme " un chrétien bon et consacré. " [2] Il n'existe aucun Nazaréen nulle part qui n'ait témoigné la sainteté du cœur et de la vie mieux que O.A. Udo. En 1997 le directeur de champ, John Seaman affirmait qu'il y a peu de leaders Nazaréens au monde pour qui il a une plus grande estime en tant que leaders et frères remplis du Saint Esprit. " Son esprit de sacrifice de soi, son engagement et sa loyauté envers l'Eglise du Nazaréen et envers la doctrine de la sainteté du cœur est une inspiration pour tous ceux qui le connaissent. Il symbolise véritablement le choix de Dieu pour conduire l'Eglise du Nazaréen au Nigéria vers un avenir meilleur."[3]

Son épouse, Mme Grace O. Udo (1941-) naquit dans le village de Ikot Afaha dans les quartiers du gouvernement local d'Abak, dans l'Etat d'Akwa Ibom du Nigeria. Son père s'appelait Benson Akpan et était le chef de ce village et sa mère s'appelait Jenny Akpan (1915-1999). Grace fit son cycle élémentaire au Groupe Scolaire du Peuple Anang, Utu-Abak de 1946 à 1952. Son père et le tuteur d'Okon étaient des amis. Et c'est ainsi que Okon et Grace purent se marier selon la coutume. En 1995, le mariage fut célébré dans l'Eglise du Nazaréen de Ediene II. Le mariage fut béni avec trois fils et trois filles. Mais après, le couple vit mourir un de leurs fils et une de leurs filles. Le Rév. Udo parle de sa femme en disant : " Grace est une femme fidèle et fiable comme la femme sage qui construit sa maison dans Proverbes 14, 1. Elle conseille certaines femmes de pasteurs et est actuellement (depuis l'année 2000) régisseur et membre du conseil de l'église locale à Ediene II."[4]

Le Rév. Okon Akpan Udon meurt le 31 mars 2001. Il supporta de nombreuses maladies bénignes pendant des années ; il souffrit aussi de la maladie du diabète pendant un certain temps. Selon le directeur de champ, John Seaman : " Udo avait une ferme consécration au message de la sainteté et nourrissait une loyauté sans faille envers l'Eglise du Nazaréen. Ce bien-aimé, homme pieux va laisser un vide profond dans l'église du Nazaréen au Nigeria".[5]

Paul S. Dayhoff



Notes:

1.Trans African,(Florida, Transvaal, Afrique du Sud : Africa Nazarene Publications, Juillet - Septembre 1997),21.
2. Trans African, (Mars-Avril 1989), 13; (Septembre-Octobre 1992). Lettre de John Seaman, du 07 Mai 1992 & du 15 Juillet 1995. Lettre de Festus Azubike, du 25 Août 1995.
3. Linda Seaman, 1997, Where the river flows, (Kansas City, MO: Nazarene Publishing House, 1997),69.
4. Rev. O. A. Udo, Biographical sketch and report, (26 Janvier 2000).
5. Joanie Doerr, Out of Africa, Weekly E-mail newsletter from Africa Region, (11 Avril 2001).



Cet article est reproduit, avec la permission de l'auteur de Living Stones in Africa: Pionneer of the Church of the Nazarene, édition révisée, copyright © 1999, de Paul S. Dayhoff. Tous droits réservés.

Cet article a été traduit de l'anglais par l'évangéliste Milly IBANDA MILINGANYO de la République Démocratique du Congo, église du Nazaréen, District du Nord-Kivu /Afrique.




Okon Akpan Udo
Accueil