Accueil


Barham, Lawrence
de 1901 à 1973
Eglise anglicane, Eglise de l'Ouganda (Mouvement Balokole)
Rwanda/Burundi/Ouganda

Lawrence Barham est né à Balham, à Londres. Il s'est distingué dès l'école primaire en obtenant une bourse pour la Merchant Taylor's School, à Londres. De là, il a obtenu une bourse pour l'étude de lettres classiques à Gonville et au collège de Gaius à Cambridge, où il a obtenu une licence avec mention très bien. Il a été invité à rester en qualité de professeur d'université, avec une spécialisation en hébreu et en araméen. Cependant, ayant été converti à l'âge de treize ans, il était déjà sûr que Dieu l'appelait à être missionnaire en Chine. Il a fait des études de théologie à Ridley College, Cambridge, et il a été ordonné dans l'Eglise anglicane en 1925.

Julia Leakey est née au Kenya de parents missionnaires. Après avoir fait sa scolarité en Angleterre, elle est rentrée au Kenya pour aider sa soeur Gladys a fonder une des premières écoles de filles de niveau intermédiaire de ce pays. Elle a fait sa formation d'institutrice à Goldsmith's College, à Londres.

En 1926, Lawrence a proposé à la CMS (Church Missionary Society) [la Société Missionnaire de l'Eglise] qu'il aille travailler en Chine, mais le pays était provisoirement fermé aux activités missionnaires à ce moment-là. Après avoir beaucoup réfléchi et prié, il a offert ses services à la Ruanda Mission du C.M.S. pour aller travailler au Rwanda. Il est parti à destination du Rwanda en 1928, et il a épousé Julia en cette même année.

Dès son arrivée à Kabale, Lawrence a été nommé proviseur du Lycée Kigezi. On lui a aussi confié la direction du travail d'église à Kigezi. Cependant, la plus importante contribution de Lawrence a eu lieu dans l'Ecole Biblique de Kigale, qui par la suite a été nommée Collège Biblique de l'Evêque Barham. Au fil des années, il y eut une association heureuse et influente entre les dirigeants de l'école : Lawrence et Julia Barham, et Ezekieri (par la suite devient canon) et Losira Balaba.

Lawrence et Ezekieri ont invité une équipe à Gahini, au Rwanda, pour venir leur rendre visite, et cette visite a donné le congrès de Kabale en septembre 1935. Ce congrès a vu plusieurs développements importants liés au début du renouveau de l'Afrique de l'est. Au cours des années suivantes, Lawrence a joué un rôle important dans le développement de la formation des dirigeants d'église et des ordinands pour le Rwanda et le Burundi, ainsi que pour le sud-ouest de l'Ouganda. Par ailleurs, il a contribué à la direction de missions et de congrès dans d'autres régions de l'Afrique de l'est.

Un élément remarquable du ministère de Lawrence et de Julia Barham : l'importance qu'ils ont donné à la formation des femmes des ordinands, et l'association ainsi crée entre mari et femme.

Lawrence adorait la musique militaire, et on n'oubliera pas son introduction et sa promotion de "brigades de garçons" (Boys Brigades) dont les ensembles de clairon qui ont souvent pris part aux occasions publiques en Ouganda à la tête des défilés, lors d'occasions de fête. Il y a eu, par conséquent, un impact spirituel profond auprès des dirigeants et des membres de ces groupes.

Lawrence a joué un rôle très important dans le renouveau de l'est de lAfrique, car son érudition de l'hébreu lui a permis de contribuer à une compréhension profonde de la Bible.

En 1938, Lawrence et Julia se sont installés à Buye, au Burundi, où il a fondé l'institution d'abord nommée Collège Théologique du Canon Warner. Beaucoup de dirigeants d'église et de membres du clergé ont été formés à Buye pour servir les églises établies par la CMS (Mission Rwanda) au Burundi, au Rwanda et dans la région de Kigezi de l'Ouganda.

En 1946, Lawrence a été proposé comme candidat à l'évêché de Ruanda-Urundi (tel qu'il était connu à l'époque) mais l'évêque de l'Ouganda a rejeté cette proposition en vue de son engagement profond avec le renouveau de l'est de l'Afrique, un renouveau qui était vu, à l'époque, avec une certaine appréhension par les dirigeants de l'église de l'Ouganda.

En 1957, Lawrence est rentré à Kabale pour deux ans en qualité d'archevêque d'Ankole-Kigazi. En 1958, Lawrence et Julia ont pris leur retraite du service missionnaire actif en Afrique pour assumer les responsabilités de secrétaire général de la Mission au Rwanda du CMS. Quand le premier évêque de Rwanda et de Burundi a pris sa retraite en 1964, Lawrence l'a succédé, et a été consacré à la cathédrale de Namirembe. Pendant les deux années suivantes, il s'est concentré sur la préparation des évêques africains pour les deux nouvelles diocèses du Rwanda et du Burundi, formées en 1966.

Lawrence et Julia sont rentrés en Grande-Bretagne prendre leur retraite, et sont restés actifs jusqu'à la fin de leurs jours.

H. H. Osborn



Bibliographie:

Dr. J. E. Church, Quest for the Highest [Quête du Plus Haut], Paternoster, 1981.
H. H.Osborn, Pioneers in the East African Revival [Les Pionniers du Renouveau de l'Est Africain] (Apologia, 2000).


Cet article, soumis en 2002, a été rédigé pour le DIBICA par H. H. Osborn, auteur du livre, Pioneers in the East African Revival [Les Pionniers du Renouveau de l'Est Africain].




Lawrence and Julia Barham

Lawrence et Julia Barham
Agrandir
Accueil