Mbele Manteka, Daniel

1915-2011
Communauté des Eglises des Frères Mennonites au Congo (CEFMC)
République Démocratique du Congo

Mbele Manteka Daniel est né le 25 octobre 1915 à Swa-Yamvu Kitiba. Il était le quatrième fils de Manda Manteka et de Yinda, du territoire de Kasongo-Lunda dans la province du Bandundu (actuellement province du Kwango) au Congo belge (l’actuelle République Démocratique du Congo).

Mbele Manteka a cru en Dieu et a été baptisé en 1939 à la mission protestante Communauté évangélique des Frères mennonites du Congo (CEFMC) Kimvwamba à Panzi. En 1940 il a épousé Mayinga Louise et le couple a reçu la bénédiction nuptiale. Mbele Manteka et sa femme ont eu neuf enfants.

Mbele Manteka a terminé ses études primaires en 1937 à l’école catholique de Panzi. Ensuite il a fréquenté l’école des moniteurs de la American Mennonite Brethren Mission (AMBM—la mission des Frères mennonites de l’Amérique du Nord) à Panzi. Il a fréquenté aussi l’école pastorale de l’AMBM. Il a commencé son ministère en 1948 à la mission Mbandu à Kisadi, où il était responsable. En 1955 il a été consacré, devenant ainsi le premier pasteur ordonné de la contrée. Par la suite, il a exercé le ministère pastoral et de l’enseignement.

Quand Mbele Manteka a commencé son ministère, les missionnaires de l’AMBM ont vu qu’il était capable, car dans sa contrée il travaillait durement, bien, et avec intégrité, même s’il était seul. Les missionnaires lui faisaient confiance, parce qu’il était un homme compréhensif à tous les niveaux.

Mbele Manteka est devenu missionnaire parmi le peuple Baluwa-Bayaka dans le secteur de Swa-Tenda et de Kizamba dans la tribu Holo qui est venue de l’Angola. Il a établi aussi plus de vingt-cinq églises protestantes pour la CEFMC (4e communauté de l’Église du Christ au Congo). Il a pénétré même dans le secteur de Kasa pour l’expansion de l’œuvre de Dieu.

Mbele Manteka a souffert dans son travail d’expansion et d’implantation des églises. Il a risqué des animaux féroces tel que les éléphants, les léopards, les lions, les serpents et autres. Parfois il tombait malade en partant à l’évangélisation. Mais Dieu le protégeait.

En 1972, il a délocalisé la mission protestante CEFMC de Kisadi à Mbandu où elle demeure jusqu’à nos jours. Il a fait cela parce que Mbandu est plus central que Kisadi. Après avoir implanté la première église à Kizamba, il a appelé le révérend Moyo Boloko Abraham pour diriger cette partie du secteur de Kizamba en tant que pasteur. Mbele Manteka était accompagné par Monsieur Roy (un missionnaire blanc canadien, non Mennonite).

Mbele Manteka a envoyé plusieurs personnes à l’Institut biblique et théologique, tels que Pelo Ngwesi, Nduwa Kimwanga Séraphine, Pasi Ndala, Bilembi Batumenga Maurice, et autres. Il a contribué aussi au système scolaire local en ouvrant les écoles primaires de la contrée. Quand il faisait tout cela, il était visité, accompagné, et encouragé par Arnold Prieb, John Esau et d’autres missionnaires de la Mennonite Brethren Mission (MB Mission), le nouveau nom de l’AMBM.

Mbele Manteka a participé à l’ouverture de l’Institut Mankete à la mission protestante CEFMC Mbandu, et à l’ouverture de l’Institut biblique de Nzasi-Mwadi sous la gestion de John Esau. Il était membre du comité central exécutif de la CEFMC. Il est devenu grand représentant de la CEFMC dans le Baluwa-Bayaka.

En tant que père, Mbele Manteka était doux et comprenait facilement les soucis de ses enfants. Il n’aimait pas que ses enfants soient loin de la parole de Dieu. Il a imposé à tous ses enfants d’être chrétiens, de prier et de partager la même foi dans le Seigneur Jésus-Christ, et cela a été effectif. Il a orienté ses enfants dans des bonnes voies, et l’un de ses enfants est devenu berger dans une église de la CEFMC.

Dans sa vie spirituelle, Mbele Manteka a été digne de la parole de Dieu. Il soutenait la recommandation de l’apôtre Paul dans 1 Timothée 3 v.1 à 5. Il ne voulait pas de mal à personne. Il conseillait aux autres de suivre son bon exemple. Avant de mourir, il a appelé le pasteur Malunga Matthieu, l’a béni, et lui a donné sa verge. Maintenant le pasteur Malunga Matthieu a été consacré en œuvrant en Angola en tant que serviteur de Dieu.

Mbele Manteka était ferme en ce qui concernait la parole de Dieu. Il ne voulait pas que quelqu’un blague avec son ministère. Si quelqu’un (comme par exemple les agents de l’état) prenait son ministère à la légère, il les maudissait, et les effets se manifestaient. Le pasteur Mbele Manteka Daniel est décédé en 2011 à l’âge de 96 ans, suite à une maladie.

Kayibanda Nkandi Michel Ardan


Sources :

Nduwa Kimwanga Séraphine, petit-fils de Mbele Manteka Daniel. Interview par Kayibanda Ardan le 25 juillet 2021 à Kinshasa, République démocratique du Congo.

Mbele Djanana, fils de Mbele Manteka Daniel. Interview par Kayibanda Ardan le 17 août 2021 à Kinshasa, République démocratique du Congo.

Bilembi Maurice, petit-fils de Mbele Manteka Daniel. Interview par Kayibanda Ardan le 22 août 2021 à Kinshasa, République démocratique du Congo.


Cet article, reçu en 2021, est le produit des recherches de Kayibanda Nkandi Michel Ardan, étudiant en troisième graduat à l’Université Chrétienne de Kinshasa (UCKin) en République Démocratique du Congo, sous la direction de la Dre Anicka Fast.